Quelles sont les étapes de votre hospitalisation ?

Pré-admission en ligne :

Merci de vous munir pour la pré-admission en ligne de :

  • Votre pièce d’identité
  • Votre carte vitale
  • Votre carte de mutuelle
  • La prise en charge accordée par votre mutuelle

C’est à ce moment que vous pourrez indiquer si vous souhaitez pré-réserver une chambre particulière (sous réserve de disponibilité).

De plus, nous avons la possibilité, avec votre autorisation, de créer votre DMP (Dossier Médical Partagé).

Pour les mineurs, en cas de partage de l’autorité parentale, il est impératif que l’autorisation d’hospitalisation soit signée par les 2 parents.


Se connecter / créer son espace

La consultation d’anesthésie (en cas de chirurgie) :

Prendre rendez-vous avec l’anesthésiste dès la sortie de la consultation avec votre chirurgien. Ce rendez-vous doit avoir lieu entre 48 heures et 7 jours avant la date de l’intervention.

Vous devez avoir obligatoirement finalisé votre pré-admission avant le rendez-vous avec l’anesthésiste.

Votre séjour :

Présentez-vous à l’accueil au jour et horaire communiqués afin de valider votre admission.

L’équipe de soins

Les examens et les soins que vous recevrez sont prescrits par l’équipe médicale.

Au quotidien, les infirmières, les aides-soignantes et les agents des services hospitaliers, placés sous la responsabilité d’un directeur des soins, assurent les soins et veillent à répondre au mieux à vos attentes.

Tout en procurant soins et confort, l’équipe de soins est à l’écoute de vos préoccupations. Si vous le souhaitez, vous pouvez demander à rencontrer la responsable qualité afin d’émettre vos remarques et suggestions pour l’amélioration des services. D’autres professionnels interviennent couramment à la Clinique, dès lors que votre état de santé le nécessite : manipulateur en radiologie, technicien de laboratoire, diététicienne, psychologue, assistante sociale, kinésithérapeute, ergothérapeute, secrétaire médicale…

Chacun d’eux porte sur sa tenue un badge à son nom et correspondant à sa qualification.

Prise en charge de la douleur

Télécharger le contrat engagement douleur

Prise en charge médicamenteuse

Le jour de votre hospitalisation, apportez vos dernières ordonnances. Il peut être utile d’emporter vos médicaments habituels, car certains peuvent ne pas être disponibles les premières heures d’hospitalisation. Cependant, remettez-les dès votre arrivée à une infirmière. Pendant votre séjour, ne vous faites pas apporter de médicaments par vos proches et n’en prenez en aucun cas en automédication.

Durant votre hospitalisation et à votre sortie d’hospitalisation, il se peut que l’on vous prescrive des médicaments biosimilaires ou génériques. Nous vous rappelons que ceux-ci contiennent la même molécule, à la même dose, que le médicament d’origine et soignent de la même façon.

Nos professionnels de santé vous accompagneront dans la prise en charge de vos traitements et vous délivreront les conseils de bon usage.

Les repas

Les repas font l’objet d’une validation par la diététicienne de l’établissement qui veille à répondre au mieux aux besoins de chaque patient.

Il est conseillé de prendre conseil auprès de la diététicienne au sujet du régime alimentaire qu’il conviendrait de suivre après l’hospitalisation.

Les horaires des repas sont les suivants :

  • le petit-déjeuner à partir de 7h30,
  • déjeuner à partir de 12h
  • et le dîner à partir de 18h

N’hésitez pas à signaler lors de votre arrivée vos allergies alimentaires.

Selon la formule choisie, vous bénéficiez de prestations améliorées incluses dans votre formule et/ou à la carte :

→ Menu plaisir Centre MCO Côte d’Opale

 

L’accompagnant

En chambre particulière, et moyennant un supplément hôtelier, un accompagnant est autorisé à passer la nuit auprès de vous et à prendre ses repas dans votre chambre. La réservation des repas s’effectue directement auprès du service restauration.

Les visites : 13h-19h

Les visites sont autorisées la semaine et le dimanche de 13h à 19h. Toutefois, sur recommandation du médecin ou du chirurgien, elles pourront être interdites ou limitées.
Pour des raisons de sécurité, les visites des malades admis au service de surveillance continue sont strictement réglementées. Veuillez-vous rapprocher de l’accueil.
Lors des soins, les visiteurs seront priés de bien vouloir quitter la chambre. D’une manière générale, des visites fréquentes ou trop longues troublent le repos, le vôtre et celui des voisins. Enfin, les visiteurs devront laisser s’accomplir dans les meilleurs conditions les tâches relatives au ménage et à l’hygiène des locaux.
A votre demande, nous pouvons ne pas divulguer votre présence.
Il est demandé à tous les visiteurs de respecter les règles de civisme et les consignes suivantes :

  • stationner uniquement sur le parking visiteurs,
  • éviter les visites en groupe (2 personnes maximum),
  • éviter les conversations trop bruyantes
  •  fermer la porte de la chambre,
  • quitter la chambre lors des soins et des visites médicales,
  • éviter la présence d’enfants en bas âge,
  • seules les fleurs coupées sont admises

Argent et objets de valeur

La clinique ne peut être tenue pour responsable en cas de perte ou de vol (loi n°92-614 du 06/07/1992). Nous vous conseillons de confier à un membre de votre famille vos objets de valeur ou argent pour les ramener chez vous. Si cela n’est pas possible, vous pouvez, au moment de votre entrée, demander à déposer vos objets de valeur dans le coffre de la clinique.

Le courrier

La distribution du courrier se fait par l’intermédiaire du service. Vous pouvez également leur remettre votre courrier timbré à poster.

Snack

Des distributeurs de boissons, de confiseries et de sandwichs sont à votre disposition dans le hall de la clinique.

Le culte

Vous pouvez demander à rencontrer un représentant de votre religion. Veuillez en faire la demande auprès de l’équipe soignante, qui détient la liste des différents représentants des cultes religieux.

Sécurité

L’établissement est doté de portes coupe-feu et des plans d’évacuation sont affichés dans les couloirs.
En cas d’incendie :

  • Alertez le personnel afin qu’une organisation spécifique à la clinique se mette en place,
  • Ne paniquez pas,
  • Suivez les instructions du personnel

Les prestations supplémentaires : (tarifs à disposition à l’accueil de l’établissement ou sur demande)

En fonction de la formule choisie lors de votre pré-admission (chambre double, seul, seul + ou confort), différentes prestations vous sont proposées :

→ Tarif Prestations Centre MCO Côte d’Opale

  • le forfait journalier hospitalier,
  • la chambre particulière,
  •  le lit d’accompagnant,
  • le forfait télévision,
  • la mise à disposition du téléphone,
  • les communications téléphoniques,
  • les repas accompagnant,
  • les dépassements éventuels d’honoraires à régler directement au praticien

Vos droits et devoirs

Vos plaintes, réclamations, éloges, observations ou propositions

(cf. articles R.1112-91 à R. 1112-94 du code la santé publique*) Si vous n’êtes pas satisfait de votre prise en charge, nous vous invitons à vous adresser directement au responsable concerné. Si cette première démarche ne vous apporte pas satisfaction, vous pouvez demander à rencontrer la personne déléguée par la direction de l’établissement pour recueillir votre plainte ou réclamation.
Si vous préférez, vous pouvez écrire directement au directeur de l’établissement. Cette personne fera le lien avec la commission des usagers des établissements de santé (CDU).

Les directives anticipées

(cf. article L. 1111-11 du code de la santé publique) Toute personne majeure peut, si elle le souhaite, rédiger des directives anticipées pour le cas où, en fin de vie, elle serait hors d’état d’exprimer sa volonté. Ces directives indiquent ses souhaits concernant les conditions de limitation ou d’arrêt de traitement.
Confiez-les ou signalez leur existence et indiquez les coordonnées de la personne à laquelle vous les avez confiées. Si vous souhaitez en savoir plus sur les directives anticipées, une fiche informative est à votre disposition au niveau de l’accueil.

Votre personne de confiance

En application de la loi du 4 mars 2002, l’établissement vous propose de désigner une personne de confiance qui sera consultée au cas où vous seriez hors d’état d’exprimer votre volonté et de recevoir l’information nécessaire.
Cette désignation se fait par écrit en remplissant la fiche mise à votre disposition et à remettre au personnel soignant (désignation modifiable à tout moment).

Votre droit d’accès au dossier médical

(cf. articles L. 1111-7 et R. 1111-2 à R. 1111-9 du code de la santé publique) Un dossier médical est constitué au sein de l’établissement. Il comporte toutes les informations de santé vous concernant. Il vous est possible d’accéder à ces informations, en faisant la demande auprès de la direction.
Elles peuvent vous être communiquées soit directement, soit par l’intermédiaire d’un médecin que vous choisissez librement.
Vous pouvez également consulter sur place votre dossier, avec ou sans accompagnement d’un médecin, selon votre choix. Les informations ainsi sollicitées ne peuvent être mises à votre disposition avant un délai minimum de quarante-huit heures après votre demande mais elles doivent vous être communiquées au plus tard dans les huit jours (ou 2 mois pour un séjour datant de plus de cinq ans).
Si vous souhaitez en savoir plus sur les règles d’accessibilité à votre dossier médical, une fiche informative est à votre disposition au niveau de l’accueil.
Selon l’article R1112-9 du C.S.P, le dossier d’hospitalisation est conservé 20 ans après le dernier séjour.

Protection de vos données personnelles (RGPD)

Afin de vous prendre en charge dans les meilleures condition, nous recueillons toutes les informations nécessaires et suffisantes à la constitution de votre dossier d’hospitalisation. Les données recueillies sont enregistrées dans un fichier informatisé par la clinique conformément aux dispositions de l’article L6113.7 du Code de la Santé publique.

Les données collectées seront communiquées aux seuls destinataires suivants : services de la clinique (soins, administratif et qualité), la Haute Autorité de Santé (pour les questionnaires eSatis), votre caisse d’assurance maladie, votre mutuelle et le cas échéant les partenaires de votre prise en charge (laboratoire d’analyse, cabinet de radiologie et le DMP).

Elles sont conservées pendant une durée de 20 ans après le dernier séjour réalisé dans l’établissement (majorés des années nécessaires à atteindre la majorité pour les personnes mineures).

Vous pouvez accéder aux données vous concernant, les rectifier ou exercer votre droit à la limitation du traitement de vos données. Vous pouvez également exercer votre droit à la portabilité de vos données.

Consultez le site cnil.fr pour plus d’informations sur vos droits.

Pour exercer ces droits ou pour toute question sur le traitement de vos données dans ce dispositif, vous pouvez contacter notre délégué à la protection des données à l’adresse dpo@groupehpl.com .

Si vous estimez, après nous avoir contactés, que vos droits « Informatique et Libertés » ne sont pas respectés, vous pouvez adresser une réclamation à la CNIL.

Protection juridique des mineurs et des majeurs protégés

Si le patient n’est plus en mesure d’assurer la protection de ses biens, il est nécessaire qu’il soit représenté ou assisté afin de sauvegarder ses intérêts, conformément à la loi du 4 mars 2002 relative à la protection des incapables majeurs.
Un juge des tutelles peut, dans ce cas, décider d’une mesure de protection, sur la demande du médecin ou d’un des membres de la famille du malade. Diverses normes de protection juridique existent : sauvegarde de justice, curatelle, tutelle, qui permettent de répondre à chaque situation.
Dans la majorité des cas, c’est un préposé de l’établissement, le gérant de tutelle, qui assure cette mission sous le contrôle du juge des tutelles. Si le patient est mineur, l’établissement doit s’assurer de l’accord des titulaires de l’autorité parentale.
La sortie du patient se fera accompagnée d’une personne majeure – ses parents ou du tuteur légal ou d’une personne mandatée par les parents. Les droits à l’information, y compris l’accès au dossier médical, et au consentement sont exercés par les titulaires de l’autorité parentale. Le patient mineur reçoit une information et participe à la prise de décision d’une manière adaptée à son degré de maturité. Son consentement à l’acte médical et au traitement doit être systématiquement recherché s’il est apte à exprimer sa volonté et à participer à la décision (articles L. 1111-26 et L. 1111-47 du CSP).

Votre sortie

La sortie s’effectue à partir de 9h. Elle est décidée par le médecin référent qui a suivi le patient au cours de son hospitalisation.
L’infirmière remettra au patient la lettre de sortie à remettre au médecin traitant. Si le patient manifeste le souhait de sortir contre avis médical, il devra signer une décharge de responsabilité.
Pour les mineurs, seuls les parents, ou le représentant de l’autorité parentale, pourront procéder à la sortie du patient.
Afin de procéder aux formalités administratives, le patient se présentera en personne, ou se fera représenter par un membre de sa famille, au bureau des sorties. L’hôtesse du bureau des sorties vous remettra vos documents.

Le prestataire de santé à domicile :

Si votre état de santé le nécessite et sur prescription médicale, le personnel prendra contact avec le prestataire de votre choix pour organiser votre retour à domicile. A votre demande, une assistance sociale pourra vous aider dans vos démarches.

Le transport en ambulance :

Sur prescription médicale établie et signée par un médecin, le personnel prendra contact avec l’ambulancier de votre choix.

Le questionnaire de sortie :

Parce que la satisfaction des patients reste pour l’établissement une priorité de tous les instants, un questionnaire de sortie portant sur la qualité des soins et des services sera remis à chaque patient durant son séjour. Afin de prendre en compte toutes remarques et suggestions, nous vous demandons de bien vouloir déposer le questionnaire de sortie dans la boîte aux lettres. Si nécessaire, la direction peut également vous recevoir sur rendez-vous.
De plus, la HAS vous sollicitera, par mail, pour répondre à une enquête nationale (« e-Satis »). N’oubliez pas lors de votre pré admission de donner votre adresse mail ou celle de la personne de confiance. Nous comptons vivement sur votre participation.

Les frais d’hospitalisation :

Etablissement privé de santé, l’établissement est agréé et conventionné auprès des caisses primaires d’assurance maladie et de la plupart des mutuelles complémentaires.

Dès lors, les dépenses de soins des patients (et celles des ayants droit) qui relèvent du régime général de la Sécurité Sociale sont remboursés par leur caisse primaire. De plus, les praticiens exerçant au sein de la clinique appliquent le tiers payant.

Les frais d’hospitalisation comprennent les frais de séjour et les honoraires médicaux (à cela peuvent s’ajouter des suppléments : chambre particulière, téléphone, cf prestations) Pouvant faire l’objet d’une modification à tout moment, les tarifs des prestations sont consultables par voie d’affichage à l’accueil.

Pour les patients affiliés à la Complémentaire santé solidaire :
Les patients qui ne disposent pas de revenus suffisants, peuvent bénéficier de la Complémentaire santé solidaire à condition d’avoir des droits ouverts auprès des caisses primaires d’assurance maladie qui prennent en charge à 100% le forfait journalier hospitalier. La carte de la Complémentaire santé solidaire doit être en cours de validité au moment de l’hospitalisation.

Si vous êtes titulaire d’une mutuelle complémentaire :
La mutuelle prendra éventuellement en charge :

  • le prix de la chambre particulière,
  • le ticket modérateur (20 %),
  • le forfait journalier hospitalier selon les conditions spécifiques à la mutuelle.

A défaut ces coûts seront à votre charge.

Pour tout renseignement tarifaire, n’hésitez pas à vous rapprocher des bureaux des entrées et sorties