Le Docteur Naef Haidar, chirurgien orthopédique à la clinique des 2 Caps, a réalisé la première prothèse totale du genou en ambulatoire auprès d’une patiente âgée de 56 ans souffrant d’arthrose.

Qu’est‐ce qui vous a décidé à réaliser votre première pose de prothèse de genou en ambulatoire ?

“C’est un projet que j’ai en tête depuis un moment, la chirurgie ambulatoire c’est l’avenir de la chirurgie.

Ce type d’opération de chirurgie orthopédique est possible grâce à l’évolution des techniques chirurgicales et d’anesthésies qui permettent une meilleure gestion de la prise en charge de la douleur per et post-opératoire.

De plus, le système ambulatoire réduit le risque d’infections nosocomiales.

Enfin, c’est une demande de la part du patient qui se retrouve chez lui le soir même de l’intervention. Quel confort pour lui !”

Quelles sont les conditions d’une pose de prothèse de genou en ambulatoire ?

“Tous les patients ne sont pas éligibles à ce type d’opération en ambulatoire : il ne doit pas avoir d’antécédents lourds (cardiaques, pulmonaires …) et il doit adhérer à la démarche et ne pas être seul au retour à domicile. Une réunion d’échanges, d’explications et d’informations est organisée avec les futurs patients avant l’intervention. Nous leur demandons notamment de prendre contact avec un kinésithérapeute pour que celui-ci passe dès le lendemain de l’opération. A la fin de cette discussion, les patients repartent complètement rassurés.”

Faut‐il prévoir des séances de kinésithérapie le jour de l’intervention en post‐opératoire ?

“Oui le patient ne rentre pas chez lui tant qu’il n’a fait pas ses premiers pas. Le kinésithérapeute ou le Docteur passe obligatoirement avant la sortie du patient pour le faire marcher.”

Quelles sont les suites d’une opération en ambulatoire ?

“Le patient sort avec une fiche de transmissions qui renseigne toutes les indications médicales. Le soir même, une infirmière passe le voir à son domicile, relève les constantes (tension, fréquence cardiaque …) vérifie le pansement et le  cathéter du patient. Le patient peut appeler à tout moment du jour et de la nuit si besoin. Il a à sa disposition deux numéros de téléphone.  Il reçoit également deux appels téléphoniques le lendemain de l’intervention pour prendre des nouvelles.”

Faut‐il prévoir un contrôle régulier avec le chirurgien à la suite d’une prothèse de genou en ambulatoire ?

“Le chirurgien revoit le patient à J+15.”

Quels sont les facteurs clés de succès d’une prothèse de genou en ambulatoire ?

“Le facteur clé essentiel est la participation active du patient dans sa prise en charge, le patient devient l’acteur principal de sa santé.”