Qu’est ce que la chirurgie vasculaire ?

La chirurgie vasculaire est une spécialité traitant de la chirurgie des artères, des veines et des vaisseaux. Elle traite les lésions :

  • des artères du cou (carotides, vertébrales, sous-clavières),
  • de l’aorte thoracique et abdominale (anévrysme, dissection),
  • des artères viscérales (rénales et digestives),
  • des artères des membres supérieurs et inférieurs (artérite et anévrysmes),
  • créations des fistules artério-veineuses pour les insuffisants rénaux,
  • des varices.

Les chirurgiens vasculaires du groupe HPL prennent en charge votre pathologie artérielle ou veineuse grâce aux techniques chirurgicales et endovasculaires les plus récentes.

A noter que le centre MCO Côte d’Opale est équipé de 2 salles hybrides qui permettent d’associer la chirurgie vasculaire et endovasculaire, la cardiologie interventionnelle et la radiologie interventionnelle. Cette association permet de travailler directement à l’intérieur des vaisseaux grâce à l’imagerie.

Exemples de pathologies traitées :

La chirurgie des varices au sein du groupe HPL

L’ensemble des cliniques du groupe propose toutes les techniques pour le traitement des varices et de l’insuffisance veineuse superficielle.

  • Le traitement endovasculaire des varices :

Qu’il s’agisse du laser endoveineux ou de la radiofréquence, le but est de délivrer par l’intérieur de la veine une énergie entraînant une destruction thermique conduisant à terme à la disparition de la veine traitée. Ces 2 techniques sont des méthodes alternatives à la chirurgie conventionnelle.

Comment se déroule l’intervention ?

Sous échographie, le médecin ponctionne la veine malade et introduit la sonde alimentée par radiofréquence ou par laser. La chaleur transmise par la sonde entraine la destruction de la veine. La veine malade est alors fermée et se résorbe progressivement en quelques mois jusqu’à disparaître complètement.

C’est une ablation thermique qui n’est pas douloureuse en raison de l’absence de nerf. Cette intervention se fait généralement sous anesthésie locale.

Les avantages :

  • Réalisation en ambulatoire, l’hospitalisation est de très courte durée (entrée et sortie dans la même journée)
  • Anesthésie locale
  • Retour à des activités normales très rapide
  • Reprise de la marche immédiate. 
  • Pas d’arrêt de travail

Les inconvénients :

  • Ne s’appliquent pas dans tous les cas (la veine ne doit pas être trop superficielle ni trop tortueuse, et doit avoir un diamètre inférieur à 12 mm)

 

  • La chirurgie conventionnelle (ou stripping)

Il s’agit de l’ablation de la veine saphène par voie chirurgicale, par 2 courtes incisions. Cette intervention est souvent associée à des phlébectomies. Il s’agit de l’intervention de référence, surtout en cas d’importantes varices. Cette intervention est bien codifiée. Elle peut être pratiquée sous anesthésie locale, loco-régionale ou générale et peut dans la plupart des cas être faite en ambulatoire. Les effets secondaires postopératoires sont le plus souvent mineures (douleurs, hématomes).

La fistule artério-veineuse pour hémodialyse

Pour pouvoir effectuer les séances d’hémodialyse, le débit sanguin doit être élevé au niveau des deux aiguilles placées dans vos veines. Une de ces aiguilles permet d’amener le sang à la machine de dialyse et l’autre de restituer le sang dans votre organisme.

La création d’une fistule artério veineuse va relier une veine du bras à une artère afin d’augmenter le débit sanguin dans la veine et permettre le fonctionnement de la machine de dialyse.