L’urologie est une spécialité chirurgicale qui s’intéresse aux troubles de l’appareil urinaire chez l’homme et la femme, ainsi qu’aux dysfonctionnements de l’appareil génital et reproducteur chez l’homme.

Que prend en charge un urologue ?

L’andrologie

  • la PMA (Procréation Médicale Assistée)
  • l’infertilité
  • les troubles de l’érection
  • la contraception masculine (vasectomie)
  • la maladie de Lapeyronie

La périnéologie

  • l’incontinence urinaire (« fuite d’urine »)
  • le prolapsus (« descente d’organe »)
  • les cystites à répétition

La maladie lithiasique

  • les calculs urinaires
  • les coliques néphrétiques

L’uropédiatrie

  • l’ectopie testiculaire
  • le phimosis
  • la torsion testiculaire
  • l’énurésie

Les troubles mictionnels de l’homme 

  • hypertrophie de la prostate

La cancérologie

  • le cancer de la prostate
  • le cancer de la vessie
  • le cancer du rein
  • le cancer du testicule
  • le cancer de la verge

La prostate :

Dans le domaine de l’urologie, chez l’homme de plus de 50 ans, la prostate peut devenir un silencieux ennemi.

Qu’est ce que la prostate ?

La prostate est une glande située entre la vessie, le sphincter urinaire et le nerf érecteur.

Deux types de maladies peuvent se développer dans la prostate : le cancer et l’adénome. Le cancer de la prostate est le premier cancer chez l’homme de plus de 50 ans. L’adénome de la prostate (augmentation du volume de la prostate) altère silencieusement les mictions (levers la nuit pour uriner, jet urinaire faible …), les érections puis la vessie (impériosités, calculs, infections) voire les reins (insuffisance rénale).

Les symptômes peuvent être dépistés précocement par votre médecin traitant.

Quelles sont les techniques chirurgicales pour soigner l’adénome ou le cancer de la prostate  au sein du groupe HPL ?

  • Le laser : un traitement efficace pour l’adénome de la prostate (à la clinique des 2 Caps)

L’utilisation du laser comme instrument a débuté en 1992 lors d’interventions de la prostate du chien.

En 1995, le Pr Gilling transpose la technique à l’homme. Il définit une procédure structurée en un temps de dissection au laser (lobe gauche, lobe droit, lobe médian) puis un temps de fragmentation (découpage des lobes afin de pouvoir les extraire par voie naturelle).

De 1998 à nos jours, les équipes anglaises et françaises (Pr Hao à Cambridge et Pr Baumert à Paris notamment) ont confirmé dans de nombreuses études la diminution du risque opératoire par rapport aux techniques conventionnelles.

Cette technique de traitement des pathologies de la prostate a largement démontré son efficacité et son caractère non invasif.

Le Laser HOLMIUM 100W permet le traitement de l’adénome de la prostate quel que soit sa taille. Le laser évite la chirurgie ouverte pour les grosses prostates et diminue les durées d’hospitalisation longues. La technique utilisée est l’HOLEP (Enucléation de l’Adénome par Laser Holmium Prostatique) avec un laser 100W.

Cette technique est supérieure à la résection et surtout elle diminue le risque de saignement ce qui permet une durée d’hospitalisation courte (ambulatoire).

Le laser HOLEP chez HPL 

La technique propre du laser Holmium est appliquée dans une centaine de centres en Angleterre et en Allemagne. Elle est diffusée en France grâce aux travaux du Groupe Laser Holmium français autour notamment des Pr Baumert (Paris), Robert (Bordeaux) et au Dr Fourmarier (Aix en Provence).

Le Groupe d’urologie de la Côte d’Opale est le premier en région Hauts de France à suivre ces pionniers.

Comment se déroule une séance de laser HOLEP ?

Le patient, pris en charge par l’urologue, arrive la veille ou le matin si la séance est prévue en ambulatoire. Il devra au préalable avoir bénéficié d’une consultation d’anesthésie avec un bilan pré-opératoire. Le traitement se fera sous anesthésie loco-régionale ou anesthésie totale.

Le traitement débute par un repérage des 3 lobes de l’adénome, des méats urinaires dans la vessie, du col vésical et de l’apex prostatique. Le premier temps sera celui de l’exérèse du lobe médian par deux incisions laser de part et d’autre, suivi d’une énucléation. Le lobe médian sera ensuite déposé dans la vessie. Le deuxième temps sera la dissection puis énucléation des lobes latéraux qui seront déposés dans la vessie. Le troisième temps sera celui de l’exérèse des lobes par fragmentation grâce au système de morcélation / aspiration. Les copaux seront envoyés pour analyse.

Profil des patients : à partir de 50 ans

  • Le Focal One : traitement focalisé du cancer de la prostate (à la clinique Anne d’Artois)

Le Focal One est un appareil qui permet de traiter par ultrasons focalisés de haute intensité, uniquement la zone atteinte. C’est une technique alternative à la chirurgie. Elle est moins invasive et permet de limiter les effets secondaires. Cette technique est utilisée dans le cas de petites tumeurs ou de patient récidiviste. « On agit par l’intermédiaire de cette machine en faisant des tirs d’une seconde pour détruire les cellules par une chaleur intense. » expliquent les Dr Olivier Decavel et Pascal Gilliot, urologues à la clinique Anne d’Artois

En outre, le principe est de cibler précisément la zone à traiter grâce à un système d’imagerie utilisant les IRM et les biopsies préalablement réalisées. Une fois la zone concernée ciblée, une sonde endo-rectale est introduite dans le rectum du patient et envoie des ultrasons de haute intensité. En un point précis, ces ultrasons vont augmenter progressivement la température jusqu’à destruction des cellules cancéreuses. « On intervient point par point sur la tumeur sous contrôle échographique en temps réel » soulignent les médecins.

« 80 % des hommes de 80 ans ont des cellules cancéreuses dans la prostate. Sans pour autant toujours développer un cancer » insistent les urologues tout en mettant l’accent sur son dépistage dès 50 ans par un simple dosage sanguin du PSA.

Quels sont les avantages de ce traitement ?

– Effets secondaires quasi nuls

– Traitement précis de la tumeur diagnostiquée

– Préservation de la qualité de vie du patient

– Le recours à toute option thérapeutique en cas d’évolution de la maladie (pas de perte de chance)

Profil des patients : 

Focal One peut être utilisé pour les patients porteurs d’un cancer localisé stade T1-T2, en fonction de leur âge et de leur état général, et en cas de récidive locale pour ceux en échec de traitements hormonaux ou de radiothérapie.

  • Le robot : traitement pour l’ablation radicale de la prostate ou prostatectomie 

Pour en savoir plus sur l’ablation de la prostate, consultez notre page à ce sujet : chirurgie robotique